Parvenues au seuil de la mort, des millions de personnes racontent avoir momentanément quitté leur corps et visité d'autres mondes. Qu'en est-il réellement ? Est-ce une hallucination d'un cerveau à l'agonie ou la preuve d'une vie après la mort?


EMI / NDE ?
On appelle EMI (Expérience de Mort Imminente) ou NDE (en anglais, Near Death Experience), le récit de l'au-delà rapporté par une personne revenue d'un coma profond, assimilable à une mort clinique. Ce n'est pas un phénomène nouveau puisque l'histoire regorge de récits de ce genre. Depuis environ 25 ans, les études sur les EMI se sont multipliées et l'on s'est rendu compte que ces expériences étaient plus répandues qu'on ne le pensait.
Des EMI ont été rapportées de tous les pays du monde, et ce par des milliers de personnes, indépendamment de leur culture ou religion. D'ailleurs, au début des années 1980, une enquête statistique révélait que 8 millions d'américains auraient vécus une EMI.
Une lumière blanche
Les personnes ayant frôlé la mort à la suite d'un accident, d'un infarctus ou d'une opération délicate expriment souvent les mêmes visions.
Généralement, au cours d'une EMI classique, le mourant quitte son corps et le survole. Il pénètre ensuite dans un tunnel sombre au bout duquel se trouve une lumière blanche. Il voit alors sa vie défiler devant lui. Ensuite, Il entre dans cette zone de lumière et est alors enveloppé d'une sensation de paix, souvent associée à l'apparition d'un "être de lumière". D'autres cas, plus rares, sont moins idylliques : il en ressort un côté angoissant et négatif (vision de l'enfer ?). Mais la plupart des personnes ayant vécu une EMI parlent pour la plupart d'une barrière, d'un obstacle qu'elles n'ont pas franchi pour être définitivement mortes.
"Un long tunnel de lumière..."
Tentatives d'explications scientifiques
De nombreux scientifiques/médecins ont tenté d'apporter une explication à ce phénomène. Selon eux, les EMI seraient dues à une diminution de la quantité d'oxygène contenue dans le sang, ainsi qu'à la sécrétion d'endorphines par le cerveau.

Anoxie (insuffisante oxygénation du cerveau). Quand la respiration s'estompe, le niveau de CO2 présent dans le sang augmente rapidement et, passé une certaine limite, les tissus commencent à dépérir. Il existe des études qui montrent que certains patients, ayant présenté un haut niveau de CO2 dans le sang, ont fait une expérience très proche du passage dans le tunnel, comme s'ils avançaient dans un cône entouré de lumière.
Il s'agit là cependant du seul point commun entre les expériences de mort imminente et celles induites par un excès de CO2 dans le sang. En effet, il n'existe pas de mention d'êtres de lumière ou de vision instantanée du cycle de vie. Une étude du Dr. Sabom, cardiologue à Atlanta, présente le cas d'un patient dont on a mesuré le taux d'oxygène dans le sang "au moment même où celui-ci était en train de vivre une EMI très forte. La proportion d'oxygène était au-dessus de la normale..."


Endorphines.
Mais l'anoxie ne serait certainement pas l'unique cause des EMI. Le même phénomène peut résulter d'une sécrétion d'endorphines. Substance proche de la morphine, naturellement sécrétées par le cerveau en période de stress, les endorphines masquent la douleur immédiate, quand, par exemple, nous nous brisons un os dans un accident. Selon cette thèse, les endorphines seraient responsable de cette " sensation de paix ", ressentie au seuil de la mort.


Cette explication n'est toutefois pas satisfaisante. On ne peut pas faire le rapprochement entre les endorphines et les hallucinations (vision d'êtres de lumière, passage dans un tunnel, etc.) et cela ne pourrait pas expliquer ces cas d' EMI où les sujets sont en mesure de décrire ce qui se passe autour d'eux, alors qu'ils sont censés être endormis ou "morts".
Qu'en conclure?
Il est certain que les "témoins" d' EMI ont vécu quelque chose de puissant, qui a souvent changé leur façon de voir les choses. Pour la majorité de ces personnes, l'existence d'une vie après la mort serait confirmée... Mais pour l'instant, aucune EMI n'a pu aboutir à une démonstration scientifique de la continuité de la vie ou de la conscience après la mort.


"A un moment donné, je savais que j'étais mort ou que j'allais mourir; mais à ce moment-là quelque chose se produisit. C'était si immense, si puissant que j'ai renoncé à la vie pour voir de quoi il s'agissait. Je voulais faire cette expérience qui m'entraîna dans ce que je ne peux décrire que comme un long tunnel de lumière; mais ce n'était pas seulement une lumière. C'était un passage d'énergie protectrice qui, à son extrémité, était d'une telle luminosité que je voulais aller voir de près et y toucher. Aucun son ne provenait de la terre.


On n'entendait que des sons d'une grande sérénité, une musique étrange comme jamais je n'en avais entendue. Une symphonie apaisante d'une indescriptible beauté se fondait dans la lumière dont je m'approchais. Je renonçais à la vie. Je l'abandonnais derrière moi pour aller vers cette chose nouvelle et merveilleuse. Je ne voulais pas revenir à la vie car je savais que ce qui m'attendait allait être si prodigieux, si beau que rien ne m'y ferait renoncer."


Retour Accueil