En mars 1966, l'ufologue Ivan Sanderson a compilé un compte rendu détaillé de divers témoignages oculaires, et s'est bientôt rendu compte qu'il y avait plus dans cette histoire qu'une simple météorite.
Ses résultats ont indiqué que l'objet a suivi une trajectoire bien déterminée, qu'il s'était déplacé du Nord-Ouest au Sud-Est. Son trajet visible total a duré au moins 6 minutes, ce qui indique une vitesse bien trop lente pour un météore. Sanderson a calculé une vitesse approximative de seulement 1000 miles par heure.
Tous les témoins oculaires n'étaient pas situés au sol au moment de l'observation, il y eut en effet plusieurs pilotes qui ont disent avoir été secoués par des ondes chocs pendant que le grand objet lumineux passait à proximité. Ceci est troublant dans la mesure où l'on observe la plupart des météorites plusieurs milliers de mètres au-dessus de l'altitude de vol des avions commerciaux courants. Il y avait également eu des témoignages d'ondes de choc et de bang soniques rapportés par des témoins au sol.





Le 9 décembre 1965 des centaines de témoins dans le Michigan, en Ohio et en Pennsylvanie ont observé un accident d'OVNI. Il a d'abord semblé qu'il ne s'agissait de rien de plus que d'une météorite spectaculaire, mais 30 ans plus tard il y a toujours de rudes polémiques parmi les chercheurs en ufologies. La traînée de vapeur laissée par l'objet était si intense qu'elle est resté en place pendant plus de 20 minutes au cours desquelles elle a été filmée par plusieurs personnes. Plusieurs morceaux de débris argentés ont été trouvés sur la terre à Lapeer, dans le Michigan et on a assumé que ceux-ci proviennent de l'objet. L'analyse postérieure de ce matériel a indiqué qu'ils s'agissait en fait de paillettes de papier d'aluminium utilisés par les avions militaires pour duper les radars. Cependant, le fait le plus troublant découvert par Sanderson qui élimine la possibilité d'une météorite était que l'objet a semblé changer de direction en prenant celle de l'Est. L'objet est finalement venu pour s'arrêter dans un secteur boisé près de la ville de Kecksburg. L'objet a tout d'abord été vu par deux enfants qui ont rapporté qu'un "début d'incendie avait pris dans les bois." Leur mère dont la première pensée fut que ses enfants avaient été témoin d'un accident d'avion a appelé la police d'état et les pompiers.



Dès qu'elle eut fini de téléphoner elle est sortie dans les bois et à sa surprise a constaté qu'une unité militaire les avait devancé à l'emplacement de l'accident. Cette unité a pris le contrôle de la situation et a ordonné à tous les civils, policiers et soldats du feu de quitter les lieux immédiatement. L'unité militaire a rapporté à la police qu'ils n'avaient rien trouvé et partirent. L'affaire en resta là pendant les quinze ans suivants, quand certains ufologues entreprirent de revoir le cas.
Leurs recherches ont permis de découvrir que les pompiers avaient pu s'approcher à 200 pieds de l'objet avant d'être refoulées par les militaires. Ils ont rapporté avoir vu des lumières clignotantes bleues, et ont noté que les dessus de plusieurs arbres proches étaient cassés comme si un objet était venu s'écraser en passant à travers le bois. Les investigateurs ont également rapporté qu'ils avaient trouvé des témoins qui avaient vu un grand camion plat quitter le secteur des bois en transportant un grand objet ovale couvert de feuilles. Un autre témoin a indiqué qu'il a observé le chargement de l'objet sur le camion par les militaires. Il a décrit l'objet comme ayant une forme ovale, avec des "butoirs" sur sa base et a également noté qu'il y avait des "pictogrammes étranges" sur la surface de l'engin.




Le cas a été rapporté dans les dossiers du projet Blue Book, et il est a indiqué que "une équipe de trois hommes a été expédiée pour étudier et prendre un objet ou a débuté un incendie." Cette équipe de trois hommes est maintenant connue comme étant composée de membres du projet "Moon Dust" chargé de récupérer des objets venus de l'espace, un projet alors fortement confidentiel.


Le rapport officiel était que l'OVNI était simplement une météorite.

En 1990 un nouveau témoin s'est présenté, un militaire qui affirme qu'il lui a été ordonné de "tirer sur quiconque s'approcherait de trop près" de l'objet, en transit, et a également indiqué que l'objet avait ensuite été transporté vers la base de Wright Patterson. La découverte intéressante la plus récente est le témoignage d'un ouvrier qui affirme qu'un objet étrange a été livré à la base de la base de Wright Patterson le 16 Décembre de la même année, seulement quelques jours après les événements de Keckburg. Il a décrit l'objet de manière concordante avec les descriptions d'autres témoins. Tandis qu'il observait l'objet un garde l'a reconduit hors de l'enceinte et lui a dit "vous avez juste vu un objet qui sera connu de tous d'ici une vingtaine d'années."



Retour Accueil