Naïca est située à 100km au nord-est de Chihuahua Mexique.
Une forêt de cristaux géants, la plus grande sur la planète. Un monde irréel, au delà de l'imagination, au delà du rêve. Une caverne où règne une température de 65°C avec 100% d’humidité; un endroit infernal où l'homme ne peut survivre plus que quelques minutes...



Les plus grands cristaux naturels sur terre ont été découverts à l’intérieur de deux cavernes dans une mine d'argent et de zinc près de Naïca, à Chihuahua, au Mexique, selon des fonctionnaires de la mine. Atteignant quelquefois des longueurs de 15 mètres et pesant près de 30 tonnes, les cristaux clairs et facettés se composent de sélénite, une forme cristalline du gypse minéral.



La mine de Naïca de Chihuahua, Mexique, est une mine opérationnelle reconnue pour ses cristaux extraordinaires. Naïca est une mine de plomb, de zinc et d'argent dans laquelle de grands vides ont été trouvés; ces vides contiennent des cristaux du sélénite (gypse) ayant jusqu'à 1.5 m de diamètre et 15 m de long. La chambre où l'on trouve ces cristaux fut baptisée «caverne de cristaux des géants»; elle est à approximativement 300 m de profondeur, au centre de la mine, dans la pierre à chaux. Les cristaux furent créés par les fluides hydro-thermiques émanant des chambres de magma plus basses. La caverne a été découverte alors que les mineurs foraient dans la fosse de Naïca; ils s'inquiétaient alors que l'eau puisse inonder la mine. La «caverne des épées» est une autre chambre dans la mine de Naïca, contenant elle aussi de grands cristaux du même genre.



En avril 2000, les frères Eloy et Javier Delgado trouvèrent ce que les experts estiment être les plus grands cristaux au monde alors qu'ils creusaient un nouveau tunnel à 300 m sous le sol dans la mine d'argent de Naïca. Âgé de 40 ans, Eloy s'est hissé par une petite ouverture dans une caverne de 8 mètres par 15 mètres remplie d'immenses cristaux.
La formation du gypse n’est pas un mystère : de l’eau contenant de l’acide sulfurique circule longuement dans les fractures et interstices du socle et dissout au passage le calcium des roches. Ainsi chargée en sels minéraux, elle débouche dans une cavité, une grotte, où elle s’évapore doucement en déposant du sulfate de calcium hydraté, appelé communément gypse (Ca SO 4 , 2H 2 0). Alors que les plus beaux spécimens de cristaux connus sous nos latitudes atteignent à peine 25 centimètres, pourquoi ceux de Naica sont-ils démesurés ? Leur secret – pas encore totalement percé – tient aux particularités du cocon confiné que forment ces grottes : l’exploitation de la mine a nécessité un pompage de la nappe phréatique et laissé une atmosphère chaude et très humide, indispensable pour que le liquide dégouline régulièrement en petites quantités le long du cristal jusqu’au sommet, où il y dépose ses ultimes sels. Et à l’eau, peu chargée en minéraux, condition nécessaire pour éviter la formation de nouveaux cristaux. En somme, un concours de circonstances rare, unique au monde.




Retour Accueil