Démon, être surnaturel, esprit ou force capable d'influer sur l'existence humaine, généralement de façon maléfique. Le démon est présent, sous des formes diverses, dans la plupart des religions. Il appartient également au vocabulaire de l'occultisme et constitue un thème mythologique et littéraire. L'étude des démons est appelée démonologie. L'exorcisme, qui consiste à délivrer un individu ou un lieu d'un démon qui le possède, a été pratiqué dans de nombreuses religions.

La croyance aux esprits du mal et à leur capacité d'agir sur la vie des êtres humains est très ancienne. De nombreux peuples primitifs croyaient en des esprits qui habitaient tous les éléments de la nature. Les esprits du mal, ou démons, étaient les esprits des ancêtres qui venaient tourmenter les vivants. Les sociétés qui pratiquaient le culte des ancêtres cherchaient à influencer les bons et les mauvais esprits (voir Religion). Certaines civilisations anciennes, notamment celles d'Egypte et de Babylone, pensaient que certains de ces esprits étaient responsables du fonctionnement des organes et que certaines maladies étaient provoquées par des démons.

Les esprits et les êtres démoniaques constituent un élément important de l'hindouisme. Les textes sacrés hindous, appelés Veda, composés vers 1 000 av. J.-C., décrivent divers êtres démoniaques, notamment les asura et les pani, qui tourmentent les gens et œuvrent contre les dieux hindous. Le mot «!démon!» vient d'un mot grec ancien, daimon, qui désigne des êtres que leurs pouvoirs spéciaux plaçaient entre les humains et les dieux. Ces êtres avaient aussi bien la capacité d'améliorer la vie des gens que d'exécuter le châtiment voulu par les dieux.

Les principales idées chrétiennes sur les démons proviennent d'allusions de l'Ancien Testament à des êtres maléfiques ou «!esprits impurs!». Au Moyen Âge, la théologie chrétienne avait déjà établi une savante hiérarchie d'anges, qui étaient associés à Dieu, et d'anges déchus, ou démons, dont le chef était Satan. Satan était considéré comme le premier ange déchu.

On trouve également dans l'islam un système complexe de démons. Les textes musulmans décrivent un groupe d'êtres maléfiques appelés djinns, qui sont cause de destruction et règnent partout où des actions mauvaises sont commises. Le premier djinn, qui s'appelait Iblis, fut chassé par Allah parce qu'il refusait de vénérer Adam, le premier homme.

Les démons sont devenus un élément du folklore un peu partout dans le monde. Beaucoup ont des qualités spécifiques. On connaît notamment les vampires, qui sucent le sang des vivants, ou encore les oni japonais, qui passent pour être responsables des tempêtes. En Écosse, les légendaires kelpies hantent les étangs, prêts à attirer au fond de l'eau les voyageurs imprudents. La croyance populaire aux démons et aux esprits du mal n'a cessé de décliner depuis le XVIIIe siècle.



Magie Noire
Retour Accueil
Retour Parapsychologie