PHENOMENES


L'ovni tournait autour de nos f-16
Mission d'interception de nuit "alpha scramble" du 31 mars 1990, région de Louvain (Belgique), 0h13.
L'enregistrement de l'écran radars du chasseur F-16A du capitaine Meelbergs dure environ vingt-cinq secondes. On peut y lire l'altitude de la cible son azimut et sa vitesse. L'ovni, schématisé par un losange, est passé d'une altitude d'environ 2000 m jusqu'à 3000 m avant de descendre sous une hauteur de 300 m, sa vitesse passant de 300 km/h à 1000 km/h en une seconde !


Entre 1989 et 1992, de mystérieux triangles volants ont été observés en Belgique.
le cliché de l'ovni observé au Petit Rechain près de Liège, début avril 1990 analysé par ordinateur en coupe densimétrique.


J'ai vu l'ovni devenir transparent et disparaître.
Il s'agit de l'une des observations de pilote les plus troublantes. En 1994 un équipage d'air France a aperçu un disque géant dans le ciel de la région parisienne et les radars militaires ont confirmé.

l'ensemble des informations radar recueillies par les radars civils et militaires du système Strida (système de traitement et de représentation des informations de défense aérienne) sont acheminées vers le centre opérationnel de la défense aérienne de l'armée de l'air (coda), enterré à 60 m de profondeur dans un énorme bunker souterrain à Taverny dans l'Oise, le coda surveille l'espace aérien de l'éxagone jusqu'à 22000 m d'altitude soit une zone d'environ 5 millions de km2.

le 28 janvier 1994, le centre de détection de cinq-mars-la Pile, près de Tours, à enregistré la piste radar d'un ovni pendant 50 s, au cap 240 vers l'Ouest, à une vitesse de 185 km/h coupant la trajectoire d'un Airbus A320 à la verticale de Coulommiers !


Retour Accueil