L
'analyse prélevée sur le corps d'une personne "enlevée par des extraterrestres", a relancer l'intérêt mondial pour ce phénomène. Les résultats de cette analyse font l'objet d'une discussion passionnée au USA : Pour certain il s'agit d'un fragment de météorite alors que pour d'autres se serait une preuve de l'existence d'une vie extraterrestre. Il est possible que cette étude fournisse la preuve incontestable qui démontrerai que des enlèvements sont réalisés par des êtres venus d'univers lointains. L'étude détaillée réalise par le NIDS (national institue for Discovery science), d'un implant prélevé en 1995 par l'équipe du docteur Roger Lier sur une personne "enlevée" est concluante : Il s'agit d'un corps étranger dont la structure s'apparenterait à celle des météorites.






Que ferait donc un morceau de météorite dans la jambe d'une personne affirmant avoir subit une abduction ?Pendant de nombreuses années, les spécialistes des OVNIS ont recherché des preuves concluantes et indiscutables du caractère extraterrestre de ces enlèvements. Les chercheurs pensent que ces implants sont des objets artificiels placés par des extraterrestres dans le corps de leurs victimes, dans le but de pouvoir contrôler leurs mouvements et leurs fonctions biologiques. Le 19 août 1995, l'organisation Saber Entreprises, dirigée par le professeur Roger Leir et le psychothérapeute Derrel Sims, a demander de réaliser l'étude détaille d'un implant. Ce dernier était une minuscule baguette de 4 millimètres de longueur et de 0.6 millimètres de diamètre.

Linda Napolitano
Ce travaille à montré qu'il s'agissait d'un corps métallique recouvert d'une substance écailleuse très consistante et semblable au quartz. Les chercheurs ont trouvé dans sa composition une quantité considérable de fer, de phosphore, et de calcium, ainsi qu'un peut de chlore. Au grand étonnement des chercheurs, la structure du noyau de l'implant est composée d'un alliage riche en charbon : Il s'agit, très probablement, de carbure de fer. De plus, elle possède un micro-élément... Poli et gravé ! Les membres de la société Intel, spécialiste en processeur informatique, ont déclaré : "qu'il s'agissait, très probablement d'un dispositif sophistiqué". Mark Cashman, technicien de la société Intel à Toronto, a envisage la possibilité que "cet objet ai pu fonctionner comme un émetteur-récepteur. Après tout le silicium trouvé dans le noyau peut aussi bien être le résultat d'un phénomène naturel, que l'événement d'un circuit créé par une technologie extraterrestre. Malheureusement, aucune de ces deux hypothèses ne peut été démontré". Ce n'est pas la première fois que la présence d'un corps étrange a été détectée dans la tête ou dans les bras d'une personne enlevée. Par contre, c'est la première fois que les résultats des analyses de ces implants sont rendus public. La vérité approche!.


Implant dans une main
 




Sur cette radiographie, on peut voir un implant trouvé dans les fosses nasales de Linda Napolitano 1989


Retour Accueil