Le Moyen Age confondit bien sourciers et sorciers, mais déjà en 1634 les chroniques de l'époque révèlent les exploits du baron de Beausoleil qui, grâce à la baguette, découvrit plus de cent cinquante mines en France et fut nommé, pour ses prospections, inspecteur général des Mines.


La radiesthésie est l'appellation moderne d'un art vieux comme le monde, la "sourcellerie". Il y a bien des lustres que l'action des sourciers est connue: La légende veut que le plus célèbre d'entre eux fut Moïse, qui, d'un coup de baguette, fit jaillir l'eau du rocher d'Horeb. Depuis cette époque, Moïse a eu de nombreux disciples, et certains historiens assurent que les armées romaines possédaient des "porteurs de baguettes" dont le rôle était de découvrir l'eau indispensable à l'alimentation. Ceux-ci ne s'arrêtèrent d'ailleurs pas à ce genre de recherches, mais ils découvrirent également de nombreuses sources minérales et thermales, dont les vertus thérapeutiques sont, encore aujourd'hui, universellement appréciées.





Si l'on a remarqué qu'au cœur du désert les chameaux et les oiseaux ont l'instinct de l'eau à de très grandes distances, certains sourciers noirs ont aussi cette faculté une simple contraction musculaire au-dessus des points d'eau les avertit de leur présence. L'instinct de ces sourciers est comparable au récit fait par M. de Kérilis lorsqu'il découvrit, en traversant le Tanezrouft, un oiseau mort de soif après avoir griffé en vain un bidon d'eau abandonné par des touristes. Aux Indes, des chèvres auxquelles on a fait boire de l'eau salée détectent l'emplacement des courants d'eau souterrains en grattant le sol. Les sources se trouvent toujours à l'endroit où ces animaux ont creusé après avoir été privés d'eau pendant plusieurs jours.




Explications:

 
En 1810, le chimiste Eugène Chevreul remarque qu'il n'y a plus de corrélation entre le mouvement du pendule et l'objet étudié lorsqu'il ferme les yeux et que l'amplitude du mouvement diminue en immobilisant son bras et son poignet avec un support. Il en conclut qu'on ne peut pas détecter avec le pendule quelque chose qu'on ne sait pas déjà et que les mouvements sont modifiés par l'autosuggestion. Pour le physicien Yves Rocard qui publie en 1962 Le Signal du sourcier, la baguette joue le rôle de simple détecteur d'un tremblement inconscient plus ou moins prononcé des mains et provoqué par une variation géophysique du champ magnétique terrestre. La présence d'eau en sous-sol modifierait suffisamment le champ magnétique pour que des personnes « sensibles » puissent les percevoir. C'est en 1989 qu'il publie son dernier ouvrage sur le sujet : La Science et les sourciers. Entre 1964 et 1966, le comité Para refait les expériences d'Yves Rocard avec un protocole plus rigoureux à double insu et conclut que le sourcier ne réagit pas à un gradient du champ magnétique. Plusieurs expériences effectuées dans des conditions rigoureuses ont montré que les sourciers n'obtenaient pas un résultat supérieur au hasard. Aucune expérience scientifique ne montre l'existence du phénomène.
Pour les sceptiques, les témoignages de réussite des sourciers s'expliquent par une bonne connaissance du sol et de la végétation, ainsi que par le hasard (l'eau étant généralement présente sous forme de grande nappe phréatique et non de ruisseaux souterrains). Le mouvement de la baguette s'explique par l'effet idéomoteur et l'autosuggestion.




Comment se servir de la baguette de sourcier ?
Le geste du sourcier le plus connu est celui qui consiste à tenir la baguette en coudrier, amandier ou saule entre ses mains à 45 degrés, et d'avancer sur le terrain en formant un V et en exerçant une légère pression pour maintenir celle-ci parallèle au sol. Quand le sourcier passe à la verticale d'une rive ou d'un cours d'eau souterrain, la baguette va réagir et se relever, elle va réagir et maintenir la pression entre ses mains tant qu’il marchera sur le cours d’eau souterrain puis elle va s’abaisser quand il arrivera à la fin de la rive. Un bon sourcier peut déterminer les rives avec précision, leur largeur, le sens du courant, sa profondeur ainsi que son débit. Il pourra ainsi déterminer la largeur de la rive en mettant des piquets...
 
Les expériences du Professeur Rocard sont régulièrement refaites par les étudiants du cours de zététique de l’Université de Nice, qui apprennent à repérer les biais qui ont enlevé toute crédibilité à ses affirmations. Et signalons que cette théorie ne pouvait concerner que la recherche de l’eau : or l’article nous apprend que notre sourcier peut aussi retrouver une tortue égarée, une vis de caméscope, un trésor… La meilleure preuve de la réalité du phénomène serait, nous dit l’article, la prospérité des sourciers. Dans ce cas la prospérité des voyantes ou des astrologues serait une « preuve » de l’efficacité de leurs pratiques ! Actuellement les sourciers sont très demandés pour la recherche de sources et cours d'eau souterrains, pour l'analyse géobiologique des terrains avant la construction, pour la détection et l'harmonisation des ondes nocives dans les appartements, bureaux, ateliers et maisons.


Radiesthésie
cliquer pour retouner à la page d'accueil Retour accueil