LES

ordre de moines combattants, fondé en 1119 et dissous en 1311 par Philippe le Bel.
En l'an 1119, neuf chevaliers se présentent à Jérusalem manifestant leur désir d'assurer la garde de la route pèlerine. Le roi Baudouin II accepte et leur livrent, pour y vivre, Le Templum salomonis, le temple de Salomon. L'ordre du temple est né et ne cessera pendant deux cents ans d'histoire de prospérer et d'accumuler d'innombrables richesses aussi bien spirituelles que matérielles.


Depuis près de huit siècles, l'Ordre du Temple et les Templiers passionnent et intriguent. Cette fraternité de moines soldats qui faillit dominer le monde du XIIe et du XIIIe siècles reste un mystère fascinant pour tous ceux qui cherchent à percer les brumes de l'Histoire secrète du monde. C'est sans doute leur fin brutal et les tourments qu'on leur fit subir qui sont à la clé de cette aura de mystère qui entoure, encore aujourd'hui, leur fantastique histoire. Ce que l'on peut dire, avec certitude, c'est que, partis de presque rien, avec des effectif dérisoires, au tout début du XIIe siècle, ces hommes devinrent en quelques décennies plus puissants que certains rois et plus efficaces que nos banquiers modernes. Cette hiérarchie suggérait une réelle étendue des possessions de l'ordre: En 1257, elles s'élevaient à 3468 châteaux, forteresses et maisons dépendantes réparties dans 19 provinces et sous-provinces. La maison de Jérusalem comprenait deux couvents avec 350 chevaliers et 1 200 sergents. Philippe le Bel, en manque de numéraire, fit emprisonner les Templiers, les fit torturer par l'Inquisition après avoir fait main basse sur leurs richesses et leurs livres de comptes!, les aveux de 137 templiers qui reconnurent tout ce que l'on voulait pourvu que l'on cessât de les torturer justifièrent la suppression de l'ordre au concile de Vienne en 1312 devant le pape Clément V, alors que les rois et princes d'Angleterre, d'Espagne, d'Écosse, d'Allemagne entre autres avaient reconnu l'innocence du Temple. Le maître Jacques de Molay fut brûlé en 1314. Les biens du Temple revinrent aux Hospitaliers ou aux ordres successeurs qui furent créés en Espagne: l'ordre de Montesa en Aragon et l'ordre du Christ au Portugal.

DECOUVERTES FORMIDABLES


Au fond des gorges de l'Ardèche se trouve sur la commune de la Garne, dans un étroit et encaissé méandre, les vestiges de la maladrerie des templiers,endroit ou était gardé, lépreux et pestiférés. Au cours des fouilles on trouva des Monnaies du XIII e siècle en quantité et état exceptionnel. Deux sceaux, dont un indéniablement templier. Des outils insolites et étranges que l'on pouvaient identifier soit à l'usage de la chirurgie soit à des activités techniques de précision. D'étranges ossements, visiblement humains et plusieurs armes médiévales en parfait état. Un véritable butin de guerre! La chapelle et ses ouvertures à visées permettait de définir un pion précis dans l'ancienne enceinte de la maladrerie. De la ,il était possible de situer, enfouie sous les ronces, une sorte de cave, pratiquement comblée. C'est de ce local que partait un puits étroit. Le fond de ce dernier ouvrait sur tout un réseau de boyaux naturels et aménagés. Un total de 2700 m de réseaux fut parcourus raisonnablement en moins de 5 heures. Des signes différents semblaient correspondre à plusieurs directions très précises dont tout un circuit balisé à l'aide de petites croix pattées.

Jacques de Molay Chateaux de Gisors Prieuré de Sion
cliquer sur les croix pour accéder aux autres pages

Château de Gisors: Forteresse templières

La forêt d'Orient cliquer sur le Blason

Retour Accueil